Comment devenir musicien(ne) ? 

Vous avez sans doute déjà ressenti que la musique peux résonner de manière très puissante dans la sphère émotionnelle. Elle porte en elle ainsi une dimension thérapeutique, ressource, qui peut accueillir chacun(e) dans sa sensibilité, dans sa globalité. La musique est un support de relaxation profonde, d’expression des émotions, de centrage sur soi, de communication interpersonnelle.  Comment s’y prendre dans cette délicate et cruciale étape afin que votre demande trouve écho et que le plaisir soit rapidement au rendez-vous, que la graine de musicien que vous semez puisse germer.

 

Aidez vous en vous faisant aider… 

Toute l’information nécessaire à l’apprentissage de la musique, et notamment de la pratique de la guitare, est déjà disponible aujourd’hui de chez vous. Internet propose une manne colossale de ressources audio et vidéo, en accès gratuit et illimité, pour tout comprendre de la guitare. Du solfège, de la gamme pentatonique magique, des Jeux Interdits (interdits ?), de la rythmique de Hôtel California ou encore du meilleur solo de David Guilmour (qui ceci étant dis est selon moi celui de Comfortably Numb : à l’écoute ici ! ).

Pour les moins férus d’internet, il existe aussi bon nombre de livres très bien construits en vente dans les bonnes librairies (et sur internet…). Souvent avec supports DVD, ils regorgent là encore de ressources théoriques et pratiques considérables.

En clair, je peux apprendre à jouer tout seul dans ma chambre, mon salon ou au bureau !

Mais dans la pratique, seul devant son écran ou un livre, hormis quelques exceptions, la plupart des musiciens débutants ne progressent pas suffisamment vite par rapport à leurs attentes et leur envie de se faire plaisir. D’autres s’y perdent, zappent et bricolent de bric et de broc, sans fil conducteur, ou encore n’arrivent pas à dégager du temps régulièrement. Dans tous les cas de figure, l’instrument fini par prendre la poussière et le projet de devenir musicien, pourtant si important pourtant, est abandonné.

 

…parce que l’accès au savoir et la technique ne suffisent pas pour devenir musicien.

guitare sophrologie cours de musique et ateliersEtre musicien n’est pas qu’une question de connaissances théoriques ou de niveau technique. La musique n’est pas qu’une affaire de mécanique instrumentale et de savoir théorique. C’est avant tout une question de ressenti, de sensibilité, de présence et d’expression. Plus qu’à « qu’est ce qui est joué », je porte ma recherche et ma transmission sur « comment c’est joué ». Devenir musicien c’est d’abord apprendre à écouter, observer, ressentir, respirer, jauger, nuancer, exprimer, s’adapter, profiter, laisser sonner, fermer les yeux, faire confiance, improviser, partager… Le savoir et la technique viennent en plus, après, pour préciser, étoffer, diversifier, rechercher la fidélité, le son exact, l’évolution du jeu. Mais le plaisir d’être musicien commence dès la première séance, car le plaisir c’est le moteur, et c’est là l’objectif des premières séances !

 

L’importance de la pédagogie 

prêt à jouer de la guitareLa question du feeling entre les deux protagonistes d’un atelier de musique est évidemment essentielle. Autant pour les enfants que pour les adultes. Votre décision de vous mettre à la pratique de l’instrument est certainement très importante pour vous, peut être vient elle de loin historiquement, c’est l’ouverture d’une voie personnelle précieuse. Elle touche à votre envie de vous faire plaisir, à votre sensibilité, et peut-être votre capacité d’apprentissage, à la confiance en vous, à la possibilité d’exprimer votre intimité, etc. C’est du sérieux !

Pour les enfants ce peut être une expérience déterminante pour leur ouverture à leur dimension artistique, à leur créativité, à leur avenir. Les enfants ont eux aussi besoins de conditions favorables à l’écoute, à la confiance, à l’expression d’eux même dans leur propre sensibilité, à une pédagogie adaptée à leur personnalité, à une relation ressource.

Etre un bon musicien ne suffit pas pour être un bon pédagogue. C’est plus une question de personnalité, d’expérience, et de qualité de la relation humaine. 

 

Ce n’est pas à chaque débutant de s’adapter à la méthode, mais à la méthode de s’ajuster à chaque graine de musicien.

 

Cela veut dire qu’il y à en réalité une méthode par personne. Par la rencontre et l’écoute, je vous reçois dans votre sensibilité, vos motivations, vos blocages, vos ressources. Nous considérons la relation que vous avez avec la musique, avec vous-même, avec votre instrument, et de quelle manière  accéder par vous-même à votre propre musicalité.

 

L’importance de la relation

Grace à une relation établie, le rendez-vous régulier stimule le challenge personnel, il maintient l’engagement dans la démarche, et il permet de créer l’espace temps nécessaire à la pratique. Celui que l’on ne se serait peut être pas donné à la maison, ou celui que l’on va créer volontairement hors de la maison.

Là où l’abondance de ressources disponibles sur internet peut créer plutôt un flou artistique dans lequel il est difficile de s’orienter et d’aller véritablement au bout de quelque chose, la relation constitue la colonne vertébrale de la méthode d’apprentissage. Elle permet la transmission et l’accompagnement, en suivant un fil conducteur évolutif, personnalisé. A votre rythme, elle permet d’être accompagné, de jouer ensemble, de traiter de l’a propos, de considérer ce qui va débloquer la situation, de réajuster en direct, d’entendre, de voir, d’adapter, d’expliquer, de dessiner, d’illustrer, de stimuler, d’encourager, d’accompagner les efforts, de récolter les fruits et de partager ensemble.

 

Aucune vidéo, aucun livre ne remplacera la valeur du partage entre deux êtres humains, et la capacité de la relation à répondre au plus juste à la question posée avec vos mots,

 

L’autonomie, c’est la méthode

Au-delà de simplement vous apprendre à jouer un morceau, je vous apprends à apprendre. L’intérêt est que progressivement vous êtes en mesure de progresser par vous même, d’enrichir votre répertoire, de sélectionner et puiser autant que besoin dans les ressources internet, mais avec les bases méthodologiques nécessaires pour s’y retrouver. Fini le blocage devant une tablature ou un guide chant, fini de vous contenter d’écouter les autres jouer quand intimement vous rêvez de participer. 

L’autonomie, c’est la méthode qui nourri votre confiance, votre progression et votre répertoire, votre plaisir de jouer. Intégrez dès le départ les clés essentielles qui conduisent à trouver ou retrouver seul les accords et le placement rythmique, les repères nécessaires pour rejoindre le jeu avec d’autres musiciens. Utilisez l’écoute, l’oreille relative, votre propre sens du rythme, votre musicalité. C’est un transfert d’expériences, de découvertes, d’outils mémo-techniques et d’images, au service de votre autonomie. C’est une expérience du jeu, du son, du partage de la musique dès la première séance et à chaque séance.

Alors musique !

Plus d’infos sur les séances de musicothérapie, ou contactez moi

Alexandre Jacquelin – Juillet 2017 – Site internet : www.passerelledevie.fr

Les commentaires sont fermés.